L'engagement en Chine, quelle vérité reflète le contrat ?

Présenté par Stéphane Grand

 

 

Jeudi 16 février 2012 à 20h30

Auditorium de l'Institut Français (CCF), Guangcai International Mansion, 18, Gongti Xilu 100020 Beijing

 

 

Lorsque les Occidentaux entrent en contact avec des Chinois, deux visions du monde se télescopent.  Nous n’appréhendons pas la réalité de la même manière, nous ne parlons pas le même langage, même quand nous parlons la même langue.  De ce fait, un engagement ne porte pas sur le même objet pour un Chinois et un Occidental.  L'exécution des obligations est donc un phénomène différent, lié en Chine aux personnes engagées dans le contrat et à leur environnement social, alors qu'en Occident, il est directement lie à l'objet du contrat.  Enfin, l'exécution forcée d'un contrat passant par une cour de justice chinoise reflète plus la différence de pouvoir et l'équité comprise par le juge que le texte de la loi.

 

Stéphane Grand

Stéphane Grand est un spécialiste de la fiscalité et de la transparence en Chine. Titulaire d'un doctorat en droit obtenu a La Sorbonne en 2000 (thèse sur la culture, réglementation et pratique du contrat en Chine), d'un MBA d'HEC et du Master in Law and Diplomacy de la Fletcher School, il conseille des entreprises étrangères en RPC depuis 1993 en tant que juriste (Gide Loyrette Nouel, Banque Mondiale, Claydon Gescher) et fiscaliste (RSM International, S.J. Grand Financial and Tax Advisory), et a créé une pratique d'expertise comptable et de conseil en fusions-acquisitions. Stéphane enseigne la pratique des affaires en Chine a l'ESSEC et University of Illinois dans leurs programmes SMIB et executive MBA.